Trop forts, les Francs-Comtois...

le
0
Trop forts, les Francs-Comtois...
Trop forts, les Francs-Comtois...

Vesoul (Haute-Saône)

De notre envoyé spécial

 

« Les deux Francs-Comtois de l'équipe qui gagnent les deux titres, c'est magnifique ! » Devant son public, Thibaut Pinot peut se réjouir. Après son titre dans le chrono jeudi, c'est son grand copain doubiste, Arthur Vichot, 27 ans, qui a bouclé la semaine par le titre dans l'épreuve en ligne. « C'est une semaine idéale, comme il n'y en aura pas deux dans notre carrière, reprend Pinot, 12e hier. Avec Arthur, il n'y a pas une journée où on ne soit pas en message. Il fait partie de mes meilleurs copains... »

 

Quoique déjà sacré à Lannilis (Finistère) en 2013, Vichot rayonnait, après avoir devancé Tony Gallopin — dont c'est le 3e podium en quatre ans — et Alexis Vuillermoz au sprint : « Je suis d'ici, j'habite à 40 km, il y avait tous les gens qui me sont chers. C'était un moment exceptionnel, de joie immense, de soulagement, de bonheur, de communion, tout ce que vous voulez... Tous ces sentiments font qu'il s'agit du plus grand jour de ma carrière. Thibaut, c'est un peu l'épouvantail du cyclisme français. J'en ai profité pour me cacher un peu, dans la préparation comme dans la course, mais je l'avais dans la tête depuis que j'ai appris cet hiver que ce serait ici. Je pense que Marc Madiot, qui adore sa Mayenne, commence à kiffer la Franche-Comté... » « Quatre titres en cinq ans, c'est pas mal, non ? (NDLR : Bouhanni 2012, Démare 2014, Vichot 2013 et 2016), s'exclame Madiot, manageur de la FDJ. C'est une course symbolique, une course et un maillot à part. Il faut se conditionner par rapport à ça, et on le fait, chez nous. Quand ils ont réussi à s'extraire tous les trois (NDLR : à 11 km du but), je savais que ça devenait jouable. Gallopin marche mais l'avantage d'Arthur, c'est qu'il avait déjà gagné. »

 

Empoisonné par des blessures et un virus les deux saisons passées, Vichot voit la roue tourner : « Je ne demande pas la Lune, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant