Trop de seniors meurent à l'hôpital

le
0
Selon un rapport, plus de 80 % des Français souhaiteraient pourtant passer leurs derniers instants chez eux.

Plus de 80 % des Français souhaiteraient passer leurs derniers instants chez eux mais seulement 25,5 % des décès surviennent à domicile. Comment expliquer ce décalage comparable, voire supérieur, à celui observé au début des années 1990, s'interroge dans son dernier rapport, sorti lundi, l'Observatoire national de la fin de vie. «D'autant plus que cet écart fait aujourd'hui de la France l'un des pays européens où l'on meurt le moins chez soi», souligne le document qui exploite des chiffres inédits de l'Ined et une nouvelle enquête sur les aidants et les soignants.

Mourir «chez soi» ou finir sa vie à domicile, ce n'est pas la même chose, souligne cependant l'Observatoire. Ainsi, trente jours avant le décès, seuls 30 % des patients sont à l'hôpital. C'est au cours du mois qui précède la mort que la proportion de personnes hospitalisées double. «Seul...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant