Trop de médicaments prescrits aux seniors

le
0
Chutes, hémorragies digestives, insuffisances rénales : la surmédication peut avoir des conséquences redoutables.

Les médicaments dénués d'effets indésirables n'existent pas. Suivre un traitement, même quand c'est nécessaire, n'est donc jamais anodin. Les personnes âgées de plus de 80 ans, qui prennent jusqu'à cinq «pilules» par jour, sont particulièrement exposées au risque de iatrogénie médicamenteuse. Ce terme barbare désigne les effets indésirables qui peuvent provenir du médicament lui-même, de son association avec une autre substance, de son incompatibilité avec le malade ou d'une erreur de prise... «La iatrogénie entraîne 15 à 20% des hospitalisations des plus de 75 ans», explique le Pr Claude Jeandel, gériatre au CHU de Montpellier. Si tous ces accidents ne sont pas évitables, un certain nombre pourrait l'être en diminuant les prescriptions inadaptées encore trop fréquentes chez les plus âgés.

Dans une étude publiée récemment dans la Revue d'épidémiologie et de santé publique, des chercheurs de l'Inserm (unité 912) montrent qu'en Provence-Alpes-Cü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant