Trop de délinquants étrangers dans les foyers de l'enfance

le
0
Le député UMP des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, lance un cri d'alarme considérant qu'il y a trop de mineurs étrangers dans les foyers pour les jeunes délinquants.

«L'aggravation de la surpopulation des foyers pour pour mineurs isolés est la conséquence directe de la politique migratoire de M. Hollande.»Éric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes, est formel. Il établit même un lien entre ces difficultés et la politique d'accueil des Roms. Les mineurs isolés étrangers seraient au moins 8000 en France, dont une part grandissante de Roumains et de Bulgares.

Président du conseil général, Éric Ciotti a la responsabilité des foyers de l'enfance, destinés à prendre en charge tout mineur en danger âgé de 3 à 18 ans. Mais le profil des entrants évolue de façon inquiétante. «L'État réoriente de plus en plus de jeunes délinquants dans nos structures, qui ne sont absolument pas adaptées à ces profils», confie-t-il.

Dans la région niçoise, «la moitié des 214 en...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant