Trop de décibels pour les riverains du périphérique parisien

le
0
Bruitparif, l'observatoire du bruit en Ile-de-France, préconise un passage de la vitesse limite nocturne à 50 km/h.

Quelque 100.000 riverains, Parisiens ou habitants de la petite couronne, sont touchés par le bruit sur le périphérique. C'est la conclusion d'une étude que vient de publier Bruitparif, l'observatoire du bruit en Ile-de-France, sur les nuisances sonores générées par le périphérique parisien. Une étude qui intervient en pleine polémique sur le passage de 80 à 70 km/h de la limitation de vitesse sur les 35 km de boulevards qui délimitent le périmètre de la capitale. Emprunté chaque jour par 1,3 million de véhicules, cet axe circulaire fait l'objet d'une haute surveillance par Bruitparif le long des 21 communes limitrophes concernées. Au cœur du dispositif: 8 stations fixes enregistrent 24 heures/24 et chaque seconde les sons générés par la circulation en bordure des habitations riveraines. Un véhicule «laboratoire» complète le dispositif. Conclusion: le bruit est omniprésent, avec des valeurs importantes notées dès 5 heures du matin et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant