Trop d'examens inutiles avant d'être opéré

le
0
Quinze sociétés savantes recommandent de limiter ECG, bilans sanguins ou radios des poumons avant les anesthésies. Elles considèrent que ces examens sont coûteux et le plus souvent inutiles.

Rassurants pour le médecin comme pour son patient, les examens de contrôle prescrits avant une intervention chirurgicale ne devraient plus être systématiques. La Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar) publie, vendredi 25 mai, de nouvelles recommandations sur ces bilans préopératoires encore trop fréquents en France. «La philosophie générale est une limitation aux examens strictement nécessaires, c'est-à-dire, en fait, un tout petit nombre de vérifications», résume le Pr Serge Molliex, praticien au CHU de Saint-Étienne, qui a coordonné l'expertise. Ces recommandations qui vont dans le sens d'une meilleure gestion représentent une révolution pour la pratique médicale.

«Complications rarissimes»

Avant une opération chirurgicale, le médecin peut prescrire un bilan de coagulation, un électrocardiogramme (ECG), une radio thoracique, un examen cytobactériologique des urines, etc. L'objectif est de découvrir une pathologie ou une anomalie qu'il

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant