"Trop d'ambiguïté" chez Sarkozy vis-à-vis du FN, dit Hollande

le
7
"Trop d'ambiguïté" chez Sarkozy vis-à-vis du FN, dit Hollande
"Trop d'ambiguïté" chez Sarkozy vis-à-vis du FN, dit Hollande

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy et son équipe font preuve de trop d'ambiguïté vis-à-vis du Front national, ce que Jacques Chirac n'avait jamais fait, a déclaré mercredi François Hollande.

Le candidat socialiste, favori des sondages pour le second tour de l'élection présidentielle, et son rival Nicolas Sarkozy doivent rallier une partie des électeurs de Marine Le Pen et du centre s'ils veulent l'emporter le 6 mai.

Interrogé sur France 2 sur son choix théorique entre le FN et l'UMP, François Hollande a répondu : "J'ai été dans cette situation, c'était en 2002 (...) j'ai appelé à voter pour Jacques Chirac, j'ai pas dit 'contre l'extrême droite', j'ai dit 'pour Jacques Chirac'".

"Moi je n'ai jamais hésité, d'ailleurs je dois reconnaître que Jacques Chirac non plus n'avait jamais hésité. Chaque fois qu'il y avait un débat entre l'extrême droite et la gauche, il avait toujours dit qu'il choisissait de faire barrage par rapport à l'extrême droite et de laisser passer la gauche."

Prié de dire s'il percevait désormais un changement à droite, François Hollande a répondu : "Je trouve qu'il y a trop d'ambiguïté."

"La preuve: lorsque Madame Jouanno que je ne connais pas a pu dire qu'elle voterait PS lors d'un duel possible face à l'extrême droite, elle a été rabrouée et condamnée. Pourquoi donc puisque c'est la position qui finalement devrait être la seule pour les républicains?"

L'électorat du Front national, la plus importante réserve de voix pour le second tour de l'élection présidentielle, s'impose comme l'épicentre du duel du second tour.

La stratégie du camp présidentiel vis-à-vis du parti d'extrême droite a ravivé au sein de la majorité un débat de longue date sur "les lignes rouges" à ne pas franchir et repose la question d'éventuelles tractations pour les législatives.

Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tatail le mercredi 25 avr 2012 à 11:31

    Voir photo ici hollande et les voix du FN, lui c'est "normal" sur facebook : socialisme mensonges france bousquet's

  • M3759183 le mercredi 25 avr 2012 à 10:13

    Propos de Mr HOLLANDE : "trop d'ambiguité chez SARKOZY"" On croit rêver. MR HOLLANDE est expert en la matière.Qu'il s'explique avec SARKOZY en 3 débats devant tous les Français, il pourra lever toutes les ambiguités, y compris les siennes.Propos de Mme AUBRY sur HOLLANDE " il à changé d'avis en trois jours". France inter 7 octobre 2011. Pour moi ce n'est qu'un PIETRE suppléant de STRAUSS GHAN. Belle brochette

  • tatail le mercredi 25 avr 2012 à 10:06

    par contre lui c'est pas ambigue !! sarko il a pas le droit alors que lui il a le droit de prendre ET les voix du FN ET les voix des communistes ! Sur FB : socialisme mensonges france bousquet's

  • M3101717 le mercredi 25 avr 2012 à 10:04

    l'épicentre du duel du second tour serait plutôt l'épicerie poujadiste en Sarkozie.

  • M6784830 le mercredi 25 avr 2012 à 09:55

    Il ne faut pas tout caricaturé, il y a toujours des extremes ce n'est pas pour celà qu'il ne faut pas écouter ce qu'ils ont à dire. Le ras le bol existe, mais il faut penser aux conséquences. On nous met la peur du Front National il y a longtemps celui des communistes, mais il y a du bon et du mauvais dans tous les parties politiques.

  • 2445joye le mercredi 25 avr 2012 à 09:41

    Sarkosy a dit sans ambiguité qu'il n'y aurait pas de ministres FN au gouvernement s'il l'emportait. On attend une déclaration aussi claire de François Hollande concernant les bolcheviks qui sont de son côté.

  • M6437502 le mercredi 25 avr 2012 à 09:32

    Hollande fraternise sans ambiguîté avec l'extrême gauche.Mouvement qui a à son actif le plus grand nombre de victimes civiles.Mais évidemment les médias n'en savent rien.