Trop d'alcool dans les soirées étudiantes

le
0
Assureurs Prévention et la Prévention routière lancent une campagne pour lutter contre le fléau de l'alcoolisme des jeunes. Leur cible : les soirées étudiantes.

Dans les soirées étudiantes, l'alcool coule toujours à flot. Certains organisateurs prévoient au moins huit verres par personne lorsqu'ils préparent une soirée, d'autres ont recours à l'open-bar (la vente au forfait de l'alcool), pratique pourtant interdite car favorisant le «binge drinking» (consommation rapide). D'autres encore offrent même leurs cocktails alcoolisés, car c'est la clé du succès, la garantie qu'il y aura du monde.

Tel est le résultat d'une enquête révélée jeudi et menée par le Crédoc auprès de 267 associations étudiantes pour le compte des Assureurs Prévention et de la Prévention routière.

Les accidents de la route, première cause de mortalité des jeunes

Combattant l'hécatombe des jeunes sur la route à cause l'alcool, ces deux associations ont donc décidé de cibler pour leur nouvelle campagne ces soirées étudiantes qui ont lieu tout au long de l'année. «La plupart se déroulent en discothèque (36 %) ou dans un bar (25 %) et l'imm

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant