Troisième séance de hausse grâce à l'euro et à la Chine

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont clôturé en légère hausse, soutenus par la nouvelle baisse de l’euro et les mesures de soutien chinoises. Le CAC 40 a gagné 0,9% à 4 353,55 points et l’EuroStoxx 50 a progressé de 0,57% à 2 945,75 points. Aux Etats-Unis, le Dow Jones est pour l'instant en hausse de 0,41%.

L'absence de nouvelles mesures de soutien à l'économie lors du G20 a déçu les investisseurs en début de séance. Les marchés ont ensuite été soutenus en fin de matinée par l'annonce du retour de l'inflation de la zone euro en territoire négatif en février. Selon Eurostat, le taux d'inflation annuelle est ressorti à -0,2% après +0,3% en janvier. Les analystes interrogés par Reuters attendaient une stabilité des prix en février.

Cette statistique renforce en effet la pression sur la BCE pour qu'elle prenne de nouvelles mesures de soutien à la croissance lors de la réunion de son comité de politique monétaire la semaine prochaine. Cette perspective a pesé sur l'euro qui, vers 17h10, perdait 0,61% à 1,0864 dollar, au plus bas depuis fin janvier. Cette dépréciation de la monnaie unique a permis aux actions de se redresser en fin de séance.

Les investisseurs ont également bien réagi à l'annonce d'une baisse de 0,5% du taux de réserve obligatoire imposé aux banques par la Banque populaire de Chine. Par cette mesure, les autorités chinoises veulent inciter leurs banques à utiliser leurs fonds pour financer l'économie réelle au lieu de les déposer à la banque centrale.

Cette nouvelle mesure en faveur de la croissance chinoise a contribué à soutenir les valeurs liées aux matières premières. L'indice EuroStoxx 600 des ressources de base a signé la plus forte hausse sectorielle aujourd'hui, à +3,43%. A Paris, ArcelorMittal (+8,79%) a terminé à la première place du CAC40 suivi de près par Maurel et Prom (+4,42%).

Du côté des baisses, Sopra Steria (-4,09%) s'est retrouvé à la dernière place de l'indice parisien après avoir annoncé une baisse de 10% de son dividende au titre de son exercice 2015.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant