Troisième séance de baisse à Paris

le
1
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© L. Grassin)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© L. Grassin)

L'indice CAC 40 a perdu 20,59 points à 4.189,57 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,5 milliards d'euros. Vendredi, il avait terminé sur une très forte baisse de 2,38%, au plus bas depuis un an. Le marché parisien s'est montré hésitant, dessinant des mouvements assez erratiques tout au long de la journée, sans parvenir à rebondir.

"La place parisienne ne parvient pas à se relever après sa chute de la semaine dernière, malgré la fermeture de Wall Street et l'absence de chiffres macroéconomiques", résume Renaud Murail, gérant chez Barclays Bourse. La Bourse de New York est restée fermée lundi en raison d'un jour férié et aucun indicateur de premier plan n'était inscrit à l'agenda.

Selon M. Murail, "un climat anxiogène" pèse sur le marché, se traduisant par la "poursuite de la baisse du prix des matières premières et notamment du pétrole".

Les investisseurs continuaient d'être déprimés par les cours du pétrole, qui ont tenté un léger rebond lundi en cours d'échanges européens, après avoir nettement chuté depuis vendredi, alors que la perspective du retour des exportations iraniennes de brut risque d'aggraver la surabondance d'offre sur le marché.

Comme annoncé depuis des mois, le ministère iranien du Pétrole a ordonné lundi l'augmentation de la production pétrolière du pays de 500.000 barils par jour, alors que le pays produit actuellement 2,8 millions de barils par

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Rencho le lundi 18 jan 2016 à 19:02

    "Les investisseurs continuaient d'être déprimés par les cours du pétrole, ... alors que la perspective du retour des exportations iraniennes de brut risque d'aggraver la surabondance d'offre sur le marché." ......................Au contraire tout le monde est content. Les investisseurs on s'en fout ils ne servent à rien sauf créer des crises artificielles. Il faut détricoter tous les produits financier qui ne sont que des créations mafieuses inutiles et même néfastes et se contenter de monnaies.