Troisième séance dans le rouge à Paris

le
0
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© Fotolia)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© Fotolia)

Le CAC 40 a cédé 1,28% aujourd'hui, vers les 4857 points. Les marchés restent fébriles alors que les négociations entre la Grèce et ses créanciers s'éternisent. L'indice français est au plus bas depuis fin février, dans un volume d'échanges assez peu nourri de 3,5 milliards d'euros. Vendredi, il avait lâché 1,31%. Le marché parisien a passé l'essentiel de la séance en baisse, sans avoir beaucoup de nouvelles économiques à digérer.

"Le marché est dans un creux d'informations macroéconomiques et de sociétés. Il s'attarde donc sur des dossiers politiques qui permettent de justifier la baisse", résume Frédéric Rozier, conseiller de gestion chez Meeschaert Gestion Privée. Il ajoute que les marchés boursiers sont restés très sensibles à l'évolution des taux d'emprunt sur le marché obligataire, leur rapide remontée de ces derniers jours ayant déstabilisé les investisseurs. Le rendement allemand a d'ailleurs poursuivi son ascension lundi.

Pour Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque, "le marché parisien est sur pilote automatique aujourd'hui, faute d'indicateurs macroéconomiques de premier plan", tout en restant "parasité par la situation en Grèce".

Sur ce dossier, la chancelière allemande Angela Merkel a estimé qu'il ne restait "plus beaucoup de temps" pour arriver à un accord entre la Grèce et ses

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant