Troisième jour de manifestations antigouvernementales au Burundi

le
0

BUJUMBURA, 28 avril (Reuters) - Des centaines d'opposants ont défilé mardi dans les faubourgs de Bujumbura, la capitale du Burundi, au troisième jour de manifestations visant à dénoncer la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat consécutif lors de l'élection présidentielle du 26 juin prochain. Les adversaires du chef de l'Etat dénoncent une décision contraire à la Constitution et une violation de l'accord de paix qui a mis fin à la guerre civile en 2005. Le chef de l'Etat dit que son premier mandat ne compte pas parce qu'il a été désigné par le Parlement et non pas au suffrage universel direct par la population. Lundi, l'armée a été déployée dans les rues de Bujumbura et le porte-parole de la présidence a dénoncé une "insurrection". Selon la présidence, trois personnes ont été tuées et 15 policiers ont été blessés dimanche au premier jour des manifestations. Les militants des droits de l'homme parlent de cinq morts. (Patrick Nduwimana; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant