Troisième hausse d'affilée pour le marché automobile européen

le
0
HAUSSE DE 0,9% DU MARCHÉ AUTOMOBILE EUROPÉEN EN NOVEMBRE
HAUSSE DE 0,9% DU MARCHÉ AUTOMOBILE EUROPÉEN EN NOVEMBRE

PARIS (Reuters) - Le marché automobile européen a progressé de 0,9% en novembre, affichant ainsi une hausse pour le troisième mois d'affilée, évolution qui pourrait conforter les perspectives d'un retour à la croissance en 2014 avancées par certains dirigeants du secteur.

Selon des données publiées mardi par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea), les immatriculations de voitures neuves ont atteint 975.281 unités le mois dernier contre 966.421 il y a un an.

Sur les 11 premiers mois de l'année, la baisse des ventes de voitures dans les 27 pays de l'Union européenne plus ceux de l'Association européenne de libre-échange (Islande, Norvège et Suisse) est ramenée à 2,8%, pour un total de 11.360.874 véhicules.

Pour la période janvier-octobre, ce repli était encore de 3,1% et pour janvier-septembre, le recul était de 4,0%, une diminution du rythme de baisse qui ne devrait toutefois pas empêcher le marché automobile européen d'être caractérisé en 2013 par une sixième année consécutive de contraction.

L'année 2012 avait été la plus mauvaise en 17 ans.

Les dirigeants du secteur ont récemment répété qu'ils continuaient d'espérer que la fin du déclin des ventes automobiles en Europe était proche.

Le marché allemand, relativement résilient en 2012, s'est contracté de 2,0% en novembre, les ventes de voitures neuves en Italie ont baissé de 4,5% et celles en France de 4,0%.

Mais l'Espagne a vu ses immatriculations augmenter de 15,1% le mois dernier et le marché britannique, le deuxième d'Europe, est resté robuste avec une progression de 7,0% de ses ventes.

Sur les 11 premiers mois de l'année, la Grande-Bretagne et l'Espagne sont les seuls des grands pays européens à afficher une hausse de leurs immatriculations de voitures neuves (+9,9% et +2,1% respectivement). Sur cette période, le marché français s'est contracté de 7,1%, l'italien de 7,7% et le marché allemand de 4,9%.

Parmi les généralistes, qui ont le plus souffert de la déprime du marché automobile européen, Renault s'est distingué avec un bond de 8,9% de ses ventes en novembre.

Derrière le constructeur français, Volkswagen a vu ses livraisons augmenter de 3,2% et Toyota a accru les siennes de 6,9%.

En revanche, PSA Peugeot Citroën a vu ses ventes baisser de 1,2%. Celles de GM sont en repli de 3,8%, Ford a reculé de 2,9% et Fiat de 5,8%.

Les marques premium, qui ont mieux résisté à la crise que les généralistes, ont accusé une baisse de leurs ventes le mois dernier, avec -7,0% pour BMW, -3,2% pour Audi (groupe VW) et -3,1% pour Mercedes.

Parmi les marques détenant des parts de marché plus confidentielles, Mitsubishi a vu ses livraisons bondir de 54,6%, Mazda les siennes de 30,9% et Suzuki a augmenté de 15,8%.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant