Troisième frappe aérienne française contre EI en Irak

le
2

PARIS, 20 octobre (Reuters) - La France a mené dimanche une troisième frappe aérienne en Irak, détruisant deux pick-ups de l'organisation de l'Etat islamique dans la région de Tikrit, à 200 km au nord de Bagdad, annonce lundi le ministère de la Défense. "Le 19 octobre, au cours d'une mission d'appui des troupes irakiennes au sol, deux Rafale français ont détruit deux 'pick-ups' du groupe terroriste Daesh" (acronyme arabe de l'EI, NDLR)", peut-on lire dans un communiqué. La France a rejoint le 19 septembre dernier la campagne aérienne américaine contre les djihadistes en menant une première série de frappes contre un dépôt logistique de l'EI dans la région de Mossoul, dans le nord-est de l'Irak. Une deuxième série de frappes a été menée le 25 septembre contre une ancienne caserne militaire située à une quinzaine de kilomètres de Falloudjah, au lendemain de l'annonce de la décapitation de l'otage français Hervé Gourdel par des djihadistes en Algérie. Neuf Rafale, un avion de ravitaillement C135, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 sont mobilisés dans le cadre de l'opération française, baptisée Chammal. La frégate anti-aérienne Jean Bart devrait prochainement compléter le dispositif dans le golfe arabo-persique. Paris écarte pour l'instant toute idée d'engagement au sol en Irak et de frappes aériennes en Syrie où agissent notamment les Etats-Unis contre l'Etat islamique. (Marine Pennetier, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5003824 le lundi 20 oct 2014 à 16:16

    Avec le kerosene du ravitaillement en vol et les avions d'accompagnement, ça met le Toyota à combien ??

  • M5003824 le lundi 20 oct 2014 à 16:14

    Neuf rafales pour avoir 2 pick up Toyota qui valent 3 francs six sous sur le marché de l'occasion, c'est le marteau pilon pour tuer 2 mouches