Trois trafiquants de drogue présumés remis en liberté

le
0
Interpellés cette semaine avec 1,3 kg de cocaïne, les trois hommes ont été libérés jeudi, faute d'avoir pu être jugés en comparution immédiate pour cause d'audience tardive. Le syndicat policier Synergie proteste.

Regain de tension entre la police et la justice. Faute d'avoir pu être jugés en comparution immédiate pour cause d'audience tardive, trois trafiquants de drogue ont été remis en liberté jeudi à Draguignan, dans le Var, ont révélé samedi plusieurs sources concordantes. Une décision prise par le juge des libertés et de la détention (JLD).

Interpellés cette semaine avec 1,3 kg de cocaïne dans leur véhicule au péage du Capitou sur l'A8, à Fréjus, les trois «mules» ont été déférées jeudi devant le parquet pour «transport et détention de stupéfiants». Alors qu'ils devaient passer en comparution immédiate, les magistrats n'ont eu le temps de traiter qu'une seule procédure de ce type parmi toutes celles programmées. En cause : un important dossier d'homicide involontaire impliquant un médecin était instruit ce même jour et a donc mobilisé un certain temps les juges.

L'audience, qui «était normalement calibrée», a été suspendue à 20h45, conformément «

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant