Trois soldats maliens tués dans le nord du pays

le
0

BAMAKO, 25 janvier (Reuters) - Des hommes armés non-identifiés ont affronté dimanche les forces de sécurité maliennes dans le nord du pays tuant au mois trois soldats, ont annoncé des responsables locaux. L'affrontement a eu lieu entre Tombouctou et la ville de Goundam lorsque les militaires ont croisé des hommes armés qui avaient capturé et détroussé un groupe de voyageurs sur une route isolée. Omar Abocar Touré, maire de la commune de Douekire, qui faisait partie du groupe de captifs, a déclaré que l'officier commandant l'unité de l'armée malienne et deux soldats ont trouvé la mort dans l'échange de tirs. "Ils m'avaient enfermé dans le coffre de la voiture, mais j'ai profité du combat pour m'échapper", a-t-il dit à Reuters. Rien ne permettait de dire dans l'immédiat si les hommes armés appartenaient à un groupe de séparatistes ou d'islamistes ou s'il s'agissait de bandits de grand chemin. (Adama Diarra et Tiemoko Diallo,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant