Trois soldats libyens tués par des combattants de l'EI

le , mis à jour à 15:02
0

TRIPOLI, 7 juin (Reuters) - Des combattants de l'Etat islamique ont tué trois soldats libyens fidèles à la faction qui contrôle Tripoli, a rapporté dimanche l'agence de presse officielle Lana. L'EI cherche à profiter du chaos institutionnel qui prévaut depuis la chute de Mouammar Kadhafi pour consolider sa présence en Libye où s'affrontent deux gouvernements rivaux. Les combattants islamistes ont pris d'assaut un poste de contrôle de la police militaire à Bughrain, une ville à l'est de Misrata, avant de tuer les militaires à l'arme blanche, dit Lana. Deux gouvernements et deux parlements rivaux se disputent le contrôle de la Libye depuis l'été dernier, lorsque les miliciens de l'"Aube libyenne" ont pris le contrôle de Tripoli. Le gouvernement du Premier ministre Abdallah al Thinni, seul reconnu par la communauté internationale, et la Chambre des représentants élue en juin dernier ont trouvé refuge dans l'est du pays. A Tripoli, l'"Aube libyenne" a formé son propre gouvernement et rétabli l'ancien parlement, le Congrès général national (CGN). L'Etat islamique s'est de son côté emparé de la ville de Syrte, située à mi-chemin entre Tripoli et Benghazi. Ils ont également capturé la localité de Derna et certains quartiers de Benghazi. (Ahmed Elumami,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant