Trois rôles pour les débuts au théâtre de Liane Foly avec "Jamais 2 sans 3"

le
0
La chanteuse Liane Foly AFP PHOTO/FETHI BELAID
La chanteuse Liane Foly AFP PHOTO/FETHI BELAID

(AFP) - Chanteuse et imitatrice, Liane Foly accroche une nouvelle corde à son arc en faisant ses débuts au théâtre dans une comédie sur mesures, "Jamais 2 sans 3", lui donnant l'occasion d'incarner trois personnages et de laisser libre cours à ses talents de caméléon vocal.

Dans cette pièce de boulevard endiablée écrite par Jean Franco et mise en scène par Jean-Luc Moreau comme un pur divertissement, à l'affiche du Théâtre du Palais-Royal, Liane Foly, entourée de cinq comédiens dont l'auteur, incarne la responsable d'un concours de miss en multipliant les emprunts et clins d'oeil à Geneviève de Fontenay.

La "dame au chapeau" version Liane Foly préfère un look écarlate aux légendaires ensembles noir et blanc de la véritable "Miss des Miss", mais les intonations de la voix, dans un premier exercice d'imitation de la comédienne, ne laissent aucun doute.

À la tête du "Comité Miss Beauté", Fleur de Senlis, l'héroïne, est très à cheval sur la morale et la renommée de son concours. Quand elle découvre que sa reine de beauté en titre a posé pour des photos dénudées, le choc est si violent qu'elle perd l'usage de la parole, victime d'une aphasie fulgurante.

Pour sauver la réputation du concours après ces photos, Jean-Charles et Charles-Jean, les deux collaborateurs de Fleur de Senlis, frères ennemis avec d'un côté l'amoureux transi et de l'autre l'intriguant sans foi ni loi, décident tour à tour de trouver un sosie de la "dame au chapeau" pour tenir une conférence de presse afin de laver l'honneur perdu du comité.

Dans un tourbillon rythmé par quiproquos et imbroglios, Liane Foly interprète simultanément trois rôles aux caractères bien trempés : la très bourgeoise Fleur de Senlis privée de parole, sa soeur jumelle gouailleuse à souhait, et une femme de chambre naïve au grand coeur.

Dans la tradition du boulevard, le jeu est volontairement excessif, frisant parfois la gaudriole, mais les rires des spectateurs fusent.

Séduits par les deux spectacles d'imitations joués à Paris et en tournée par Liane Foly en 2007 et 2011, les dirigeants du Théâtre du Palais-Royal Francis Nani et Christian Azzopardi lui ont proposé "Jamais 2 sans 3". La chanteuse et imitatrice, qui rêvait d'une première pièce depuis des cours de comédie avant d'enregistrer son premier disque en 1988, a aussitôt accepté.

Alternant désormais chanson, imitation et comédie, Liane Foly, 50 ans, a été à l'affiche d'une dizaine de films et téléfilms dont "Je crois que je l'aime" de Pierre Jolivet, "Ces amours-là" de Claude Lelouch et les séries TV "Navarro", "RIS Police scientifique" et "Joséphine Ange gardien". Elle annonce un retour musical en 2014 avec un nouvel album.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant