Trois recalés de la présidentielle pour remplacer Cahuzac dans le Lot

le
0
Faute d'avoir obtenu les 500 parrainages pour la présidentielle, Rachid Nekkaz, François Asselineau et Nicolas Miguet tentent leur chance dans le Lot-et-Garonne, afin de ravir le siège de député laissé vacant par Jérôme Cahuzac.

Mais que diable vont-ils faire dans cette galère? Pas moins de 17 candidats brigueront le 16 juin la succession de Jérôme Cahuzac dans la 3e circonscription du Lot-et-Garonne. Peu importe que certains soient parachutés: il s'agit de choisir un député de la nation, pas un élu local. Les deux tiers d'entre eux au moins savent qu'ils n'ont aucune chance de devenir député. La campagne leur coûtera entre 10.000 et 15.000 euros et ne leur rapportera rien. Sauf un petit surcroît de notoriété. Et une ligne supplémentaire dans leur biographie politique.

Prenez Rachid Nekkaz. Il est partout, depuis longtemps. Il dit qu'il a été candidat à l'élection présidentielle en 2007. Il aurait seulement aimé l'être. Il assure avoir été «le seul au mo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant