Trois raffineries de Total sont en grève

le
0
Si ce conflit social crée des tensions dans l'approvisionnement en carburant, la situation reste sous contrôle.

À quelques jours des vacances de Noël, les automobilistes doivent-ils s'attendre à une pénurie de carburants? La question se pose après qu'un mouvement de grève s'est développé depuis le début de la semaine dans les raffineries Total en France. Le conflit porte sur des revendications salariales: la CGT refuse de signer l'accord soumis par la direction et qui prévoit - pour les 19.000 salariés du groupe - «une enveloppe d'augmentations générale et individuelles d'au moins 2,7 %». En revanche, deux organisations, la CFDT et la CFE-CGC, ont ratifié un projet qui sera mis en œuvre dès le 1er janvier, précise l'entreprise, car ces deux syndicats pèsent plus de 30 % des effectifs syndiqués - le seuil prévu par la loi pour qu'un accord puisse s'appliquer.

Des schémas de remplacement

Les cinq sites par Total - sur les huit raffineries qui ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant