Trois premiers ministres ont déjà incarné la rigueur

le
0
Avant François Fillon, Raymond Barre, Pierre Mauroy et Alain Juppé ont tour à tour été des chefs de gouvernement symboles d'austérité.

Pour les politiques, rigueur et austérité sont des mots quasi tabous tant ils savent l'hostilité des Français à leur endroit. Fondateur de la société de conseils, Cap (Conseils Analyses, Perspectives), enseignant à Sciences-Po et à HEC, Stéphane Rozès estime pourtant que certains s'en sont mieux sorti que d'autres. C'est le cas de Raymond Barre, premier ministre de Valéry Giscard d'Estaing qui le qualifie alors de «meilleur économiste donné à la France». L'expert pense aussi qu'il y a trois conditions pour qu'un plan de rigueur soit accepté par les citoyens. «Le plan doit être cohérent. Il doit apparaître comme la seule politique possible et surtout prouver que la charge des efforts à fournir soit équitablement répartie». Revue de détails.

Raymond Barre, «le meilleur économiste donné à la France» adopte l'austérité

Le 22 septembre 1976, Raymond Barre adopte le premier plan d'austérité. Un tour de vis qui collera irrémédiablement à son image. Depu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant