Trois nouveaux cas d'Ebola signalés au Liberia

le
0

MONROVIA, 20 novembre (Reuters) - Trois cas de fièvre hémorragique Ebola ont été annoncés vendredi au Liberia, alors que le pays s'était déclaré libéré du virus le 3 septembre dernier. Le premier patient détecté positif est un enfant de dix ans vivant avec ses parents et trois autres membres de sa famille à Paynesville, un faubourg est de la capitale Monrovia, a dit la ministre de la Santé Bernice Dahn. Deux membres de sa famille ont ensuite été à leur tour contrôlés positifs, ont indiqué les autorités. Les six membres de cette famille ainsi que toutes les autres personnes ayant été en contact avec eux ont été admis dans l'unité de traitement de lutte contre Ebola de Paynesville, a déclaré Bernice Dahn. "L'hôpital décontamine actuellement l'unité. Tous les travailleurs de santé ayant été contact avec le patient ont été informés", a-t-elle ajouté lors d'une conférence de presse. "Nous savons comment Ebola se propage et nous savons comment arrêter Ebola mais nous devons rester vigilants et travailler ensemble", a souligné la ministre. Le Liberia a enregistré plus de 10.600 cas de contamination à Ebola, dont 4.808 mortels, depuis l'annonce du premier cas de fièvre hémorragique en Guinée voisine en mars 2014, selon les chiffres de l'OMS. Le virus a fait quelque 11.300 morts en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia. La Sierra Leone a été déclarée exempte de contagion le 7 novembre dernier et la Guinée a enclenché mardi le compte à rebours de 42 jours sans nouveau cas, à la fin duquel le pays pourra être à son tour déclaré exempt. (James Harding Giahyue; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant