Trois morts dans les violences politiques au Burundi

le
0
    NAIROBI, 11 octobre (Reuters) - Un responsable du parti au 
pouvoir au Burundi a été tué avec deux autres personnes lundi 
soir par des inconnus dans un bar du sud du Burundi, nouvel 
épisode des violences politiques qui secouent le pays depuis 18 
mois, a déclaré mardi un responsable régional. 
    Le Burundi est en proie aux troubles depuis la décision du 
président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat en 
avril 2015, et sa réélection en juillet de la même année.  
    Le conseil des droits de l'homme des Nations unies a décidé 
la semaine dernière de mettre sur pied une commission d'enquête 
pour identifier les auteurs d'exécutions extradjudiciaires ou de 
torture au Burundi et les traduire en justice. Le gouvernement a 
rejeté cette décision.  
    Au moins 564 exécutions ont été dénombrées par l'Onu dans le 
pays depuis dix-huit mois. 
 
 (Elias Biryabarema; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant