Trois morts dans des heurts après le coup d'Etat au Burkina Faso

le
0

OUAGADOUGOU, 17 septembre (Reuters) - Au moins trois personnes ont été tuées et une soixantaine d'autres blessées dans des affrontements survenus à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, après le coup d'Etat qui a vu un proche de l'ancien président Blaise Compaoré prendre la tête d'une instance de transition. Selon des témoins, des soldats ont effectué des tirs de sommation pour disperser des manifestants qui lançaient des pierres en direction des forces de l'ordre. Le bilan des victimes a été fourni par une source hospitalière. La garde présidentielle a annoncé dans la matinée la dissolution du gouvernement de transition et la création d'un nouveau "conseil national pour la démocratie" dirigé par le bras droit de l'ancien président Blaise Compaoré, renversé par des manifestations en octobre 2014. ( ID:nL5N11N1DX ) (Nadoun Coulibaly; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant