Trois morts dans des attaques dans le sud de la Thaïlande

le
0
    BANGKOK, 3 novembre (Reuters) - Trois personnes sont mortes 
dans une série d'attaques commises dans la nuit de mercredi à 
jeudi dans le sud de la Thaïlande, a annoncé l'armée qui accuse 
la rébellion séparatiste musulmane. 
    Ces attaques, qui visaient des cibles militaires et des 
sites commerciaux, sont les premières depuis la mort au mois 
d'octobre du roi Bhumibol Adulyadej. 
    Parmi les victimes, figurent deux gardes de sécurité et un 
soldat. 
    Les attaques ont été commises dans les provinces 
méridionales de Narathiwat et Pattani province, deux des trois 
provinces majoritairement musulmanes du pays, ainsi que dans 
celle de Songkhla. 
    "C'est l'oeuvre d'insurgés qui veulent provoquer des 
troubles et saper la crédibilité du gouvernement", a dit un 
porte-parole de l'armée. 
    Plus de 6.500 personnes ont été tuées dans les provinces de 
Pattani, Yala et Narathiwat depuis qu'une insurrection armée 
séparatiste y a refait surface en 2004, selon le groupe Deep 
South Watch, qui suit le conflit. 
 
 
 (Surapan Boonthanom et Cod Satrusayang, Nicolas Delame pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant