Trois morts au Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram

le
0

NIAMEY, 28 août (Reuters) - Des hommes armés, membres présumés du groupe djihadiste Boko Haram, ont tué trois personnes dont un soldat au cours d'une attaque menée dans un village du sud du Niger, a-t-on appris jeudi de sources au sein des services de sécurité. Cet assaut lancé de nuit a eu lieu en début de semaine dans le village d'Abadam, dans la région de Diffa, proche de la frontière avec le Nigeria, dit-on de mêmes sources. "Boko Haram a mené une attaque mardi dans la nuit", selon un membre de l'armée du Niger. "Ils ont tué deux civils et pillé des magasins. Nous avons perdu un sergent lorsque nous traquions les terroristes. Mais nous les avons neutralisés", a-t-il ajouté. Un autre membre des forces de sécurité qui, comme le premier, a demandé à rester anonyme a fait état du même bilan. On estime à environ 150.000 le nombre de personnes qui ont fui ces deux dernières années en direction de la région de Diffa pour échapper aux violences perpétrées par le groupe Boko Haram. Le gouvernement de Niamey a déclaré l'état d'urgence dans cette zone et arrêté environ 1.100 personnes soupçonnées d'appartenir au mouvement djihadiste. (Abdoulaye Massalaki; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant