Trois mois de dérive en mer, au nom de la liberté de religion

le
0
La famille Gastonguay, originaire de l'Arizona, a tenté de rejoindre par bateau les îles Kiribati pour fuir les Etats-Unis qui, selon elle, entravent la liberté de religion. Leur «Mayflower» a dérivé sur l'océan Pacifique pendant près de trois mois.

En 1620, les premiers colons britanniques se sont installés dans l'actuel territoire des États-Unis, afin de fuir les persécutions religieuses et dans l'espoir de fonder une «nouvelle Jérusalem» en Amérique. Presque 400 ans plus tard, les membres d'une famille très pieuse de l'Arizona ont tenté de reproduire l'expérience. En mai dernier, les Gastonguay ont décidé de quitter leur pays en bateau à la recherche d'une terre d'accueil où «l'Eglise ne serait pas contrôlée par l'Etat». Mais leur dessein n'a pas abouti: pendant près de trois mois, ils se sont perdus quelque part dans l'océan Pacifique.

Avec son mari Sean, son père Mike et ses deux filles de 3 ans et 8 mois, Hannah Gastonguay a fait le choix de partir...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant