Trois mises en examen pour les photos de Kate Middleton

le
2
L?ÉDITEUR DE CLOSER, LA PROVENCE ET UNE PHOTOGRAPHE MIS EN EXAMEN POUR LES PHOTOS DE KATE MIDDLETON
L?ÉDITEUR DE CLOSER, LA PROVENCE ET UNE PHOTOGRAPHE MIS EN EXAMEN POUR LES PHOTOS DE KATE MIDDLETON

PARIS (Reuters) - La société Mondadori France, éditrice du magazine Closer, le journal la Provence ainsi qu'une photographe ont été mis en examen par le parquet de Nanterre pour la publication de photos de Kate Middleton, a-ton appris mercredi de source judiciaire.

L'édition française de Closer, propriété du groupe italien Mondadori, avait provoqué en septembre la colère de la famille royale britannique en publiant des photos montrant Kate Middleton seins nus en vacances dans le Luberon avec son mari, le prince William.

Le quotidien La Provence, diffusé dans la région, avait également publié des clichés du couple, où la jeune mariée apparaissait en maillot de bain.

Ces deux sociétés, ainsi qu'une photographe, ont successivement été mis en examen en avril pour "fixation de l'image d'une personne dans un lieu privé" et "exploitation délictuelle de ces images", précise cette source judiciaire.

La direction du quotidien provençal a indiqué mercredi sur son site internet soutenir sa "journaliste dans l'épreuve judiciaire qu'elle traverse aujourd'hui".

Elle précise que la photographie publiée dans La Provence "n'a rien d'indécent et ne porte pas atteinte à la dignité du prince et de son épouse" et que ce cliché n'avait d'autre but que d'informer les lecteurs "de la présence de ces personnalités dans leur région".

Elle révèle que le journal, à travers son directeur général délégué Marc Auburtin, a lui aussi "été mis en examen cette semaine par un autre magistrat instructeur pour avoir porté à la connaissance du public la photographie prise par sa journaliste".

Elle dit enfin "s'étonner du traitement judiciaire réservé à cette affaire", qu'elle juge "totalement disproportionnée au regard de la photographie bien anodine" qui a été publiée.

Une quinzaine de photos du couple princier, prenant le soleil sur la terrasse d'une maison d'hôtes, le château d'Autet, avaient été publiée par le magazine Closer à la mi-septembre.

La justice française avait, dans un premier temps, interdit la diffusion de ces photos et ordonné que les originaux soient remis à la famille princière.

Une information judiciaire avait également été lancée.

Nicolas Bertin, avec Jean-François Rosnoblet à Marseille; Marion Douet et Ingrid Melander, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • muck12 le jeudi 25 avr 2013 à 09:37

    qu ils restent en GB

  • M2614138 le jeudi 25 avr 2013 à 00:02

    Mais on s en fout