Trois mille réfugiés burundais atteints du choléra en Tanzanie

le , mis à jour à 21:38
1

GENEVE/BUJUMBURA, 22 mai (Reuters) - Environ 3.000 réfugiés burundais qui ont fui les violences politiques dans leur pays sont atteints du choléra en Tanzanie, ont annoncé vendredi les Nations unies. Jusqu'à 400 nouveaux cas sont recensés chaque jour, surtout dans la péninsule de Kagunga où se trouvent des dizaines de milliers de Burundais, a précisé le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Mercredi, un responsable des services de santé tanzaniens a déclaré à Reuters qu'au moins 33 personnes avaient succombé au choléra dans un camp près du lac Tanganyika. ID:nL5N0YB4MK "L'épidémie se répand. A ce jour, quelque 3.000 cas ont été recensés et il y en a entre 300 et 400 nouveaux chaque jour, notamment à Kagunga et dans ses environs", a dit aux journalistes Adrian Edwards, porte-parole du HCR. Quelques cas ont également été signalés au Burundi, a-t-il ajouté. Le HCR a lancé vendredi un appel aux dons pour venir en aide aux réfugiés burundais, estimant les besoins à 207 millions de dollars. On estime à 100.000 le nombre de Burundais qui ont fui leur pays en raison de la crise politique provoquée par la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer le mois prochain un troisième mandat. Vendredi soir, à Bujumbura, la capitale burundaise, l'explosion de trois grenades sur un marché a fait au moins deux morts et une trentaine de blessés. ID:nL5N0YD48U (Stephanie Nebehay et Goran Tomasevic, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le vendredi 22 mai 2015 à 21:48

    C'est un peu comme 3000 avocats enchaînés au fond de l'océan (cf Philadelphia experiment)