Trois membres présumés d'Aqpa tués par un drone au Yémen

le
0

SANAA, 26 janvier (Reuters) - Trois membres présumés d'Al Qaïda ont été tués lundi dans le tir d'un missile contre leur véhicule par un drone américain dans l'est du Yémen, ont rapporté des responsables. L'attaque, dans la province de Marib, est le premier raid mené par un drone depuis la démission, jeudi dernier, du président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi et de son gouvernement. Le président Hadi était assiégé depuis des semaines à l'intérieur de son palais par les rebelles chiites houthis, alliés à l'Iran, et son départ du pouvoir prive Washington d'un soutien dans sa lutte contre Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). Cette organisation a revendiqué l'attaque du 7 janvier à Paris contre le siège de Charlie Hebdo, au cours de laquelle 12 personnes ont trouvé la mort. Washington redoute qu'Aqpa tire parti du vide du pouvoir provoqué par la chute du président Hadi et l'attaque de lundi dans la province de Marib est le signe que les frappes de drones dirigés par la CIA n'ont pas pris fin malgré la démission du chef de l'Etat. L'ambassade des Etats-Unis à Sanaa, la capitale yéménite, a par ailleurs fait savoir lundi qu'elle fermait ses portes au public pour une durée indéterminée, à cause de menaces pour la sécurité. (Mohammed Ghobari et Yara Bayoumy; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant