Trois manquements majeurs relevés dans l'essai clinique Biotrial

le
0
L'IGAS AURAIT RELEVÉ TROIS MANQUEMENTS MAJEURS DANS L'ESSAI CLINIQUE DE BIOTRIAL
L'IGAS AURAIT RELEVÉ TROIS MANQUEMENTS MAJEURS DANS L'ESSAI CLINIQUE DE BIOTRIAL

PARIS (Reuters) - L'Inspection générale des affaires sociales (Igas) a mis au jour trois "manquements majeurs" dans l'essai clinique qui a provoqué le décès d'un volontaire en janvier dernier à Rennes (Ille-et-Vilaine), a annoncé jeudi Marisol Touraine.

"Il n'est pas possible d'identifier les causes directes de l'accident", a toutefois dit la ministre de la Santé lors d'une conférence de presse. "La réglementation a été respectée mais (le rapport) pointe trois manquements majeurs".

"C'est un rapport d'étape, il appartient à l'Igas de poursuivre ses investigations", a-t-elle ajouté. "Je veux être extrêmement prudente. L'Igas n'exclut pas qu'au terme des investigations qu'elle mène, elle soit amenée à nuancer certaines de ses positions".

Un homme en état de mort cérébrale est décédé en janvier et cinq autres volontaires ont été hospitalisés à la suite de l'essai clinique d'une nouvelle molécule au centre privé Biotrial de Rennes.

"L'état de santé des cinq autres volontaires hospitalisés à la suite de l'essai continue de s'améliorer", a indiqué Marisol Touraine.

(Matthias Blamont, avec Marine Pennetier, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant