Trois Libyens sanctionnés par l'UE

le
0
    BRUXELLES, 1er avril (Reuters) - Les noms de trois 
responsables libyens hostiles au gouvernement d'union nationale 
formé sous l'égide des Nations unies ont été ajoutés vendredi à 
la liste des personnalités qui font l'objet de sanctions 
européennes, annonce l'Union dans son journal officiel. 
    Les membres du gouvernement mis sur pied en vertu de 
l'accord conclu le 17 décembre sont arrivés jeudi à Tripoli, 
malgré les mises en garde de l'administration concurrente formée 
par les milices qui tiennent la capitale, Tripoli.   
    Les trois personnalités supplémentaires visées par le gel 
des avoirs sont Khalifa al-Ghwell, chef du "gouvernement de 
salut national" formé par ces milices, Nouri Abusahmain, 
président du Congrès général national (CGN), leur parlement, et 
Aguila Saleh, président de la Chambre des représentants, 
l'assemblée légitime.  
    Cette dernière qui siège à Tobrouk refuse d'accorder sa 
confiance au gouvernement d'union.    
 
 (Francesco Guarascio, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant