Trois jours à haut risque pour Chypre et la zone euro

le
0
Les autorités chypriotes ont officiellement jusqu'à lundi soir pour trouver 5,8 milliards d'euros, faute de quoi l'Europe et le FMI refuseront de voler au secours de Chypre. Et l'île se retrouverait en faillite, obligée de sortir de la zone euro. D'ici là, que peut-il se passer?
o Le vote d'un «plan B» au Parlement chypriote

C'est la première étape en vue d'un déblocage de la situation. Les députés chypriotes ont rejeté le premier plan de sauvetage UE-FMI qui prévoyait de taxer tous les déposants. Ils doivent maintenant valider un «plan B» qui rapporte autant d'argent. Vendredi, les députés ont refusé le projet de nationaliser le fonds de retraites. Une option également rejetée par Angela Merkel.

o La solution de Nicosie doit être validée par l'Eurogroupe

Les responsables de la zone euro se préparent à convoquer un Eurogroupe à tout moment, par téléphone ou physiquement, dès que Chypre aura trouvé un «plan B» crédible. Ce qu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant