Trois islamistes et un soldat tués lors de heurts en Tunisie

le
0

TUNIS, 15 novembre (Reuters) - Trois islamistes et un militaire ont été tués dimanche au cours d'une opération antiterroriste dans la province de Kasserine dans le centre de la Tunisie, près de la frontière algérienne, indique une source au sein des services de sécurité. L'Etat islamique a revendiqué deux attentats meurtriers cette année contre des cibles touristiques en Tunisie, la première, qui visait le musée du Bardo à Tunis, avait fait 21 morts et la seconde, qui a touché un hôtel à Sousse en juin, s'est soldée par la mort de 38 ressortissants étrangers. Les affrontements qui se sont produits dimanche interviennent deux jours après la décapitation d'un adolescent dans la province de Sidi Bouzid accusé d'avoir travaillé comme espion de l'armée. La tête de la victime avait été envoyée à sa famille. "Au moins trois terroristes et un soldat ont été tués dans de violents heurts sur le mont Mghila lors d'une opération antiterroriste après la décapitation par les terroristes d'un (adolescent) de 16 ans", a dit cette source. Les auteurs des attaques du Bardo et de Sousse s'étaient entraînés dans des camps djihadistes en Libye. (Tarek Amara; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant