Trois ingénieurs chinois enlevés dans le sud-est de la Turquie

le
0

DIYARBAKIR, Turquie, 26 août (Reuters) - Trois ingénieurs chinois en poste dans le sud-est de la Turquie ont été enlevés près de la frontière avec la Syrie et l'Irak par des hommes qui pourraient appartenir au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a-t-on appris lundi de sources proches des services de sécurité. On affirme de mêmes sources que les trois ingénieurs ont été enlevés dimanche soir dans la ville de Silopi par des assaillants qui ont également attaqué la centrale électrique en construction où les employés chinois travaillaient. Ces derniers mois, des manifestants ont à plusieurs reprises dénoncé la construction d'une deuxième centrale électrique à Silopi, selon l'agence de presse locale Firat, proche du PKK. (Seyhmus Cakan et Can Sezer; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant