Trois idées reçues sur la pauvreté

le , mis à jour le
2
Kaiser, un sans-domicile fixe (SDF), s'entretient avec des membres de la Croix-Rouge.
Kaiser, un sans-domicile fixe (SDF), s'entretient avec des membres de la Croix-Rouge.

Le Secours catholique Caritas-France a publié son rapport statistique annuel, une radiographie fine de la pauvreté en France. Les données ont été collectées auprès de 4 355 personnes aidées par l'association. Pour les personnes aidées en 2014, "le niveau de vie médian a péniblement augmenté de 35 euros en 4 ans" pour s'établir à 535 euros par mois, soit "quasiment à la moitié du seuil de pauvreté 2013", déplore le Secours catholique Caritas-France. Cette année, l'étude analyse en profondeur la question de la mobilité. L'occasion de tordre le cou à trois idées reçues sur la pauvreté.

1 - La pauvreté touche que les non-diplômés ?

Faux. L'âge moyen des personnes accompagnées par le Secours catholique augmente de manière significative. Il passe de 41,7 ans en 2010 à 43 ans en 2014. La part des 50-69 ans augmente, celle des moins de 50 ans recule. Les bénéficiaires sont aussi de plus en plus diplômés. En quatre ans, la part des personnes ayant un niveau d'étude secondaire est passée de 42,5 % à 47,2 %. Celle des personnes ayant suivi des études supérieures est passée de 10,8 % à 14,2 %. À l'inverse, la part des individus ayant un niveau d'étude primaire a régressé de 38,1 % à 30,2 %.

2 - Posséder une voiture est-il un luxe dont peut se passer une personne précaire ?

L'utilisation quotidienne d'une voiture coûte en moyenne 295...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le vendredi 6 nov 2015 à 09:55

    Evidemment que le nombre de diplômés augmente au fur et à mesure que ces diplômes sont données à un pourcentage de plus en plus élevés. Ils ne valent plus rien ces diplômes! n'oublions les nombreux masters universitaires totalement bidons. De plus cette "étude" est douteuse : le Secours Catholique est juge et partie. Il a intérêt à dramatiser la pauvreté pour recevoir des dons et des subventions.

  • M3182284 le jeudi 5 nov 2015 à 11:24

    1) Et oui, donner le bac et le master à tout le monde ne suffit pas à créer des emplois. 2) des milliards de gens vivent sans voiture 3) on travaille pour avoir de l'argent; quand il n'y a pas de travaille , plan B. (j'exclue les rentiers en France ça n'existe pas beaucoup)