Trois frondeurs PS se désengagent du projet de loi sur le budget de la Sécu

le
4
Trois frondeurs PS se désengagent du projet de loi sur le budget de la Sécu
Trois frondeurs PS se désengagent du projet de loi sur le budget de la Sécu

Ils s'étaient abstenus lors du vote de confiance à Manuel Valls. Trois députés frondeurs du Parti socialiste ont annoncé ce vendredi qu'ils quittaient leurs responsabilités en vue de l'examen prochain du budget de la Sécurité sociale. Christian Paul, Jean-Marc Germain et Gérard Sebaoun ne défendront donc plus les réformes en cours dans ce domaine à l'Assemblée nationale.

Le premier, député de la Nièvre et aubryste, était depuis deux ans rapporteur de la partie assurance maladie du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Christian Paul a décidé, il y a quelques jours, de ne plus l'être afin de «mettre en cohérence (ses) positions défendues ces derniers mois et (ses) actes», confirmant une information du quotidien Le Monde dans son édition de samedi. Il se félicite de retrouver ainsi sa «liberté de parole» lors des discussions sur ce budget pour 2014, qui devrait être soumis à la commission des Affaires sociales les 14 et 15 octobre, avant d'être débattu dans l'hémicycle la semaine suivante.

Réorganisation forcée de la commission

Cette décision complique l'organisation du travail de la commission des Affaires sociales, qui doit auditionner différents acteurs sur les dépenses de santé. L'Assurance maladie a déjà détaillé un plan de 2,9 milliards d'économies pour l'année prochaine, sur lequel le gouvernement devrait s'appuyer. Le successeur de Christian Paul à cette fonction de rapporteur devrait être désigné officiellement d'ici une quinzaine de jours.

Jean-Marc Germain, un autre meneur des frondeurs et proche de Martine Aubry, n'a pas voulu rester porte-parole du groupe PS sur le PLFSS «compte tenu de (ses) désaccords sur les orientations économiques, laissant trop peu de place au soutien à l'investissement public et au pouvoir d'achat», a-t-il précisé. L'élu des Hauts-de-Seine, également secrétaire national du PS à l'international, quitte d'ailleurs la commission des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3335165 le vendredi 19 sept 2014 à 21:57

    vraiment irresponsables

  • jany7 le vendredi 19 sept 2014 à 21:44

    C'est une importante saisie qu'a effectué la gendarmerie. Les forces de l'ordre ont en effet arrêté un jeune homme avec 22 kilos de cannabis dans sa voiture. Mais là où l'histoire est d'autant plus incroyable, c'est que cet homme est le fils d'un parlementaire. En effet, comme le révèle le Point ce mercredi, il s'agit de Marc Sebaoun (20ans), le fils de Gérard Sebaoun député de la quatrième circonscription du Val d'Oise. Même si selon les informations de l'hebdomadaire, "le fils du parlementaire

  • mucius le vendredi 19 sept 2014 à 21:39

    2 fonctionnaires et le 3e, le 3 juin 2013, son fils Marc est mis en garde à vue pour avoir importé 22 kg de cannabis du Maroc.

  • M2949628 le vendredi 19 sept 2014 à 21:30

    Ces gens fuient leurs responsabilités !!! Ne les élisez plus !!!