Trois Français sur quatre pensent que Hollande se représentera

le
1
    PARIS, 4 septembre (Reuters) - Près des trois-quarts (74%) 
des Français pensent que François Hollande sera candidat à sa 
succession en 2017 même si 85% ne le souhaitent pas, selon un 
sondage Ifop publié par le Journal du dimanche. 
    Ils n'étaient que 67% à tabler en avril sur une candidature 
du chef de l'Etat et 80% à ne pas la souhaiter. 
    A la question de savoir pour quelle personnalité ils 
seraient prêts à voter pour la présidentielle, les sympathisants 
de gauche placent Jean-Luc Mélenchon en première place (41%) 
devant François Hollande (36%). Suivent le Premier ministre 
Manuel Valls (34%), Arnaud Montebourg (32%) et Emmanuel Macron, 
qui a démissionné cette semaine du gouvernement (28%). 
    Dans une précédente enquête, en juillet, Jean-Luc Mélenchon 
arrivait plus nettement en tête (47%) devant Emmanuel Macron 
(35%).    
    S'agissant des souhaits de désignation du candidat 
socialiste à la présidentielle, François Hollande est au coude à 
coude avec Arnaud Montebourg (31% des voix chacun). 
    Pour la primaire de la droite, les souhaits de victoire des 
sympathisants de droite et du centre vont à Alain Juppé (37%) 
devant Nicolas Sarkozy (31%). Les partisans du parti Les 
Républicains sont en revanche nettement favorables à l'ancien 
chef de l'Etat (45%) contre 29% pour le maire de Bordeaux. 
    L'enquête a été menée auprès d'un échantillon représentatif 
de 2.700 personnes de 18 ans et plus, dont 899 sympathisants de 
gauche et 788 sympathisants de droite et du centre, interrogés  
par questionnaire auto-administré en ligne du 26 août au 2 
septembre. 
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sense78 il y a 3 mois

    Se représenter quand on a échoué sur toute la ligne et plongé le pays dans un très profond marasme, est totalement indécent et irresponsable. Le fait qu'une majorité de Français pense cependant que FH est obsédé par sa réélection prouve le gouffre abyssal entre le peuple et le monde politique.