Trois fois plus de départements ont augmenté la taxe foncière en 2016

le
0

INFOGRAPHIE - Trente-cinq départements ont augmenté leur taux de taxe foncière cette année, selon le baromètre annuel de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI). Certaines communes ont également eu la main lourde.

L’accalmie sur le front des impôts locaux n’aura été que de courte durée! Entre 2015 et 2016, la taxe foncière a augmenté en moyenne de 3,78%. C’est davantage que l’année précédente (+2,22% entre 2014 et 2015), selon la dixième édition de l’Observatoire UNPI (Union nationale des propriétaires immobiliers) des taxes foncières. Cette hausse contraste aussi avec la relative modération constatée sur la période 2010/2015 (+13,41% d’augmentation moyenne en cinq ans dans les 50 plus grandes villes de France). «Les élus locaux croient encore qu’ils peuvent s’appuyer sur les propriétaires pour redresser les finances», dénonce l’UNPI qui réclame le blocage des taux de taxe foncière.

Le record des Yvelines

Ce sont surtout les départements qui ont eu la main lourde. Cette année, 35 d’entre eux ont augmenté leurs taux. C’est trois fois plus qu’en 2015! Le département des Yvelines est celui qui a été le plus gourmand, la taxe foncière a augmenté de près de 68% (!) cette année. C’est trois plus que la hausse départementale la plus forte enregistrée l’année précédente. En 2015, le Var avait fait payer 21% de plus à ses propriétaires.

Côté villes, c’est à Nantes (+14,45%), Argenteuil (+11,86%) et Saint-Denis en Seine-Saint-Denis (+10,88

%) que la taxe foncière augmente le plus en 2016 alors que l’an dernier Lille (+14,56%), Strasbourg (+9,62%) et Toulouse (+7,76%) occupaient le tiercé de tête. En bas de tableau, on trouve Marseille (+0,76%) et Caen (+0,43%) qui ont laissé leurs taxes foncières quasiment inchangées.

Le Figaro a représenté sur cette carte interactive la hausse des taxes foncières dans les cinquante plus grandes villes de France. Il s’agit uniquement de la progression du taux communal et non du taux global. Pour plus de détails vous pouvez cliquer et zoomer sur les bulles.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant