Trois explosions à Maiduguri dans le nord-est du Nigeria

le
0

MAIDUGURI, Nigeria, 21 septembre (Reuters) - Trois explosions successives ont frappé une mosquée de Maiduguri, capitale de l'Etat nigérian du Borno, et ses alentours, a annoncé dimanche un porte-parole militaire. De source hospitalière, on indique que huit corps ont été retrouvés dans le secteur et que le bilan pourrait s'alourdir. Une cinquantaine de blessés ont été hospitalisés. Il n'y a pas eu de revendication dans l'immédiat pour ces explosions qui portent la marque du groupe Boko Haram. Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, est la ville où est né la secte djihadiste, qui mène une insurrection depuis six ans dans le but d'instaurer un Etat islamique dans la région. Depuis l'entrée en fonction du président Muhammadu Buhari le 29 mai dernier, les attentats attribués à Boko Haram ont fait environ 800 morts, selon un décompte établi par Reuters. Un nouveau message audio attribué au chef de Boko Haram, Abubakar Shekau et diffusé samedi sur les réseaux sociaux, qualifie l'armée nigériane de menteuse pour avoir dit que ses troupes avaient regagné du terrain face au groupe. (Lanre Ola avec Isaac Abrak et Alexis Akwagyiram; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant