Trois Européens enlevés et un tué au Mali

le
0
L'attaque a eu lieu dans le nord du pays, au lendemain du rapt dans la même zone de deux Français. Ces derniers, selon Europe 1, sont bien connus des services de renseignement.


Plus que jamais, le nord du Mali justifie son classement en zone à risque par la France. Au lendemain du rapt de deux Français à Hombori, quatre Européens dont la nationalité n'est pas encore connue ont été attaqués par des hommes en arme à Tombouctou, 200 km plus au nord. Trois d'entre eux ont été emmenés par les ravisseurs, le quatrième a été tué alors qu'il résistait à l'enlèvement. Au total, ce sont désormais neuf ressortissants européens, dont six Français, qui sont détenus au Sahel.

L'attaque de vendredi a eu lieu sur la place centrale de Tombouctou, porte du désert et haut lieu du tourisme malien, alors que les quatre victimes se trouvaient dans un hôtel-restaurant. Une méthode qui rappelle l'enlèvement en janvier d'Antoine de Léocour et de Vincent Delory, dans un restaurant de Niamey, capitale du Niger voisin, revendiqué par al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi). Les deux jeunes hommes avaient été tués lorsque les forces spéciales fr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant