Trois étapes pour choisir son prêt immobilier

le
0
Trois étapes pour choisir son prêt immobilier
Trois étapes pour choisir son prêt immobilier

(Relaxnews) - Les solutions ne manquent pas pour souscrire un crédit immobilier. Mais il faut le choisir avec le plus grand soin, sans se précipiter sur des taux alléchants.

Contracter un prêt pour acheter suppose en premier lieu de connaître sa capacité d'emprunt. Plafonnée la plupart du temps par les banques à 33% des revenus nets, elle se calcule en comptant les remboursements de crédits, loyers, assurance, salaires, pensions alimentaires, etc.

Les offres de prêt immobilier se comparent, mais pas uniquement sur le taux du crédit. D'abord, il faut vérifier leur coût réel en demandent le taux effectif global. Ensuite, négociation et comparaison portent aussi sur les éléments annexes, tels que les montants de pénalité en cas de remboursement anticipés, le coût des assurances, etc.

Enfin, il faut choisir un type de prêt. Ceux à taux fixes sont les plus pratiqués en France, parce que les plus simples : taux, durée du remboursement et montant des échéances sont établis pour toute la durée du prêt. Mais leurs taux sont un peu plus élevés que les prêts à taux variables. Ces derniers, a priori moins chers, restent intéressants pour des durées courtes. Ils peuvent être plafonnés. On parle alors de taux variables "capés". Par exemple, un taux variable de 4% capé à deux points ne pourra pas dépasser 6% en cas de hausse, ni descendre en dessous de 2% en cas de baisse de l'indice de référence. Une formule à privilégier si le taux plafond n'est pas supérieur au taux fixe en vigueur au moment de la souscription.

Autre possibilité séduisante quand les taux fixes sont très bas : opter pour un prêt semi-fixe. Il permet de profiter du taux très bas sur la période de fixité, et de revendre le bien avant le passage au taux variable.

Enfin, il est possible de bénéficier de prêts à taux variable sans plafonnement, qui affichent les taux les plus faibles du marché. A réserver uniquement sur des périodes d'emprunt très courtes, qui n'excédent pas six ans. Et à négocier avec remboursements anticipés sans pénalités et possibilité de transformer ce prêt à taux fixe en cas de hausse trop importante.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant