Trois chefs militaires du Hamas tués dans un raid israélien

le
0
TROIS CHEFS MILITAIRES DU HAMAS TUÉS DANS UN RAID ISRAÉLIEN
TROIS CHEFS MILITAIRES DU HAMAS TUÉS DANS UN RAID ISRAÉLIEN

GAZA (Reuters) - Trois chefs militaires du Hamas ont été tués dans un raid mené par l'aviation israélienne jeudi dans la bande de Gaza, annonce le groupe palestinien.

L'organisation précise que les trois hommes, Mohammed Abou Chammala, Raed al Attar et Mohammed Barhoum, ont été tués dans le bombardement d'une maison à Rafah, ville située dans le sud de l'enclave côtière.

L'état-major israélien n'a pas fait de commentaire mais ce raid confirme la stratégie de Tsahal qui vise à concentrer son action sur les dirigeants militaires de l'organisation islamiste.

Vingt opérations aériennes ont été menées jeudi sur le territoire palestinien, a dit un porte-parole de l'armée sans fournir de détails.

Mardi soir, c'était le chef militaire du Hamas, Mohammed Deïf, l'un des Palestiniens les plus recherchés par Israël et considéré comme le stratège des opérations armées du groupe, qui avait échappé à une frappe de l'aviation israélienne.

La femme de Deïf et leur fils de sept mois ont été tués dans le bombardement d'une maison.

Selon des responsables des services de santé du territoire, 2.050 Palestiniens, principalement des civils, sont morts depuis le début de l'opération "Bordure protectrice" entamée le 8 juillet.

(Nidal al Mughrabi; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant