Trois chefs de l'EI tués dans des raids aériens en Irak - USA

le
0

(actualisé avec identités, précisions sur la date des frappes) WASHINGTON, 18 décembre (Reuters) - Trois des chefs les plus importants du groupe djihadiste Etat islamique (EI) ont été tués dans des frappes aériennes américaines en Irak dans les premiers jours de décembre, mais le dirigeant suprême de l'organisation, Abou Bakr al Baghdadi, ne figure pas parmi eux, ont dit jeudi des responsables américains. Parmi les trois se trouvent Abd al Bassit, considéré par ces responsables américains comme l'"émir" militaire du groupe EI, et Hadji Moutazz, un des lieutenants de Baghdadi. Les frappes en question remontent à la période du 3 au 9 décembre. Ces responsables ont également confirmé la mort, durant le mois de novembre, de Radouan Taleb al Hamdouni, que des sources médicales locales ont décrit comme le chef de l'EI dans la ville de Mossoul. Ces annonces ont été faites le jour même où le général James Terry, commandant américain des opérations de la coalition contre l'Etat islamique, saluait l'impact de quatre mois de frappes aériennes en Irak. "Nous avons fait des progrès importants en réussissant à stopper l'offensive (de l'EI)", a-t-il dit à la presse. Pour ce qui est des frappes aériennes américaines menées jeudi en Syrie, elles ont visé les abords de la ville kurde de Kobani, assiégée depuis septembre par l'EI, tout près de la frontière turque. Les six raids aériens lancés dans ce secteur ont permis de détruire sept positions de combats des djihadistes, un bâtiment et une unité tactique, a annoncé l'armée américaine. En Irak, les Etats-Unis et leurs partenaires de la coalition ont mené cinq raids aériens jeudi, visant les forces de l'EI dans les secteurs de Tal Afar, Mossoul et Ramadi, a déclaré le Commandement central américain. (Phil Stewart et David Alexander; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant