Trois candidats au djihad jugés à Paris

le
0

Ils ont été interpellés alors qu'ils s'apprêtaient à s'envoler pour la Turquie avant de rejoindre la Syrie.

Alors que deux élèves de seconde de 16 et 15 ans ont été placés en garde à vue mercredi à Toulouse, à leur retour de Turquie, pour s'expliquer sur leur intention de combattre en Syrie, le procès de trois jeunes Franco-Marocains et Franco-Algériens, eux aussi candidats au djihad, s'ouvre demain devant le tribunal correctionnel de Paris.

À 21, 24 et 26 ans, ils sont accusés d'«association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme». Deux comparaissent libres et le troisième, considéré comme «l'émir» du groupe, détenu. Tout organisés et déterminés qu'ils fussent, leur préparation au djihad, extraordinairement peu discrète, a souffert d'une singulière puérilité. L'un affichait des combattants armés sur son profil Facebook et indiquait «Islamic shariah» comme opinion politique ou encore «djihad/hijra la seule solution» comme groupe. L'aut...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant