Trois Bosno-serbes arrêtés pour crimes de guerre

le
0
    SARAJEVO, 15 février (Reuters) - La police de Bosnie a 
arrêté lundi un ancien policier bosno-serbe déjà condamné pour 
crimes de guerre, ainsi que deux autres Bosno-serbes, pour des 
crimes de guerre remontant au début de la guerre de 1992-95. 
    L'ancien policier Darko Mrdja a été condamné en 2004 à 17 
ans de prison par le Tribunal pénal international pour 
l'ex-Yougoslavie (TPIY) de La Haye, après avoir reconnu sa 
participation au massacre de plus de 150 Bosniaques (Musulmans 
de Bosnie) en 1992 dans le centre de la république. Il a été 
remis en liberté en 2013. Le massacre, commis sur le mont 
Vlasic, entrait dans le cadre de la "purification ethnique" mise 
en oeuvre par l'armée bosno-serbe. 
    Lundi, la police a arrêté Darko Mrdja, Radenko Marinovic et 
Milan Gavrilovic pour de nouvelles accusations, sur l'ordre du 
procureur de Bosnie chargé des crimes de guerre, a fait savoir 
le ministère public. 
    Ces trois hommes, ainsi qu'un autre Bosno-serbe actuellement 
sous les verrous en Bosnie, sont soupçonnés d'avoir maltraité, 
battu et assassiné des prisonniers dans les camps de détention 
de Manjaca et d'Omarska, dans le nord-ouest de la Bosnie. 
    "Ils sont soupçonnés d'avoir tué au moins dix Croates de 
Bosnie et Bosniaques, devant les camps, alors qu'ils 
surveillaient le transfert de prisonniers illégalement détenus", 
a indiqué le parquet. 
    Mrdja est également soupçonné du meurtre de trois Bosniaques 
dans le village de Sredice, ainsi que de l'arrestation d'un 
autre - dont on ignore ce qu'il est devenu - dans la localité de 
Tukovi. 
 
 (Maja Zuvela; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant