Trois activistes tués par l'armée libanaise près de la Syrie

le
0

BEYROUTH, 7 avril (Reuters) - Trois activistes ont été tués et quatre autres blessés lors d'affrontements avec des soldats libanais qui avaient lancé mardi matin une opération près de la frontière syrienne pour reprendre le contrôle d'une hauteur, a fait savoir l'armée libanaise. Le secteur de la colline d'Al Makheirma, dans les environs du village de Ras Baalbek, est régulièrement le théâtre d'incursions d'islamistes en lutte en Syrie. L'armée libanaise n'a pas précisé à quelle organisation appartenaient les combattants tués et blessés mardi matin mais elle a dit que l'opération visait à "éliminer des terroristes", afin de les empêcher de prendre pour cibles des militaires et des civils au Liban. Des organisations islamistes comme le Front al Nosra (branche syrienne d'Al Qaïda), et l'Etat islamique (EI) ont mené des incursions au Liban et pris en otages des soldats depuis l'été dernier. (Sylvia Westall; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant