Tristane Banon : «Je n'en peux plus d'entendre dire que je mens»

le
0
Huit ans après les faits supposés et en pleine affaire Sofitel, Tristane Banon a porté plainte ce mardi contre Dominique Strauss-Kahn pour tentative de viol. Elle s'explique sur ce calendrier.
o Pourquoi avoir attendu huit ans après les faits supposés

Tristane Banon affirme avoir subi une tentative de viol par Dominique Strauss-Kahn en 2003 mais n'a jamais porté plainte depuis. Pourquoi ? La journaliste et écrivaine répond en trois points aux journalistes de L'Express. Elle rappelle d'abord que «pour toute femme, dans ce cas, c'est très dur», et que la tentation est forte de garder le silence pour oublier au plus vite. D'autant plus, ajoute-t-elle, «quand vous savez à l'avance que c'est voué à l'échec». Alors âgée de 23 ans, elle était à l'époque «une jeune stagiaire en journalisme». «Que valait ma parole face à celle de Strauss-Kahn ?», interroge-t-elle. Enfin, explique-t-elle, «quand j'évoquais l'idée d'une plainte, tout le monde me faisait comprendre que ça n'aboutirait jamais (...) On finit par se dire à quoi bon...» Sa mère faisait partie de ceux qui lui avaient conseillé de se taire.

Dans une vidéo tournée en 2008, Tris...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant