Tristane Banon décide de ne pas porter plainte contre DSK pour l'instant

le
0
La jeune femme, qui assure avoir été victime d'une agression à caractère sexuel de la part de Dominique Strauss-Kahn en 2002, a également fait savoir qu'elle ne souhaitait pas témoigner dans le cadre de l'enquête américaine.

«Si Tristane Banon et Dominique Strauss-Kahn ont des choses à se dire, cela se fera en France». L'avocat de la jeune écrivain, qui accuse l'ancien dirigeant du FMI de l'avoir sexuellement agressée en 2002, a indiqué vendredi sur BFM TV que sa cliente ne porterait pas plainte pour l'instant. Motif invoqué : la victime présumée de l'ancien ministre ne souhaite pas interférer dans la procédure actuellement en cours aux États-Unis.

«En aucun cas ni Tristane Banon, ni moi-même, ne souhaitons être instrumentalisés par la justice américaine (...). Il est absolument hors de question, dans le dossier de Tristane Banon, qu'un mouvement de notre part ait pour conséquence une condamnation de Dominique Strauss-Kahn aux Etats-Unis», a ainsi expliqué l'avocat de la jeune femme, Maitre David Koubbi.

Pas de présomption d'innocence aux Etats-Unis

«Il ne s'agit pas de participer à une condamnation médiatique de Dominique Strauss-Kahn et je veux être extrêmement clair sur ce poi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant