Trisomie : vivement le test sanguin

le , mis à jour à 07:00
0
Trisomie : vivement le test sanguin
Trisomie : vivement le test sanguin

Plus fiables et moins violents que l'amniocentèse, les tests génétiques de dépistage de la trisomie seront-ils bientôt accessibles à toutes les futures mamans jugées à risque en France ? C'est un sujet phare de la Société française de médecine prédictive et personnalisée (SFMPP), qui se réunit en congrès jusqu'à ce soir. Avec, un avis très clair sur la question. Pour cette société savante, il faut que ce dépistage prénatal non invasif (DPNI) soit plus largement préconisé en France.

 

La technologie est au point et une bonne demi-douzaine de sociétés dans le monde les réalisent depuis plusieurs années.

 

Le Comité national consultatif d'éthique a même rendu un avis favorable en avril 2013. D'autres pays, comme les Etats-Unis, la Suisse ou l'Allemagne l'ont déjà adopté : « Cet examen semble logiquement conduit à supplanter l'amniocentèse dans le cadre du dispositif actuel de dépistage de la trisomie 21 », prédit le professeur Léon Boubli, cofondateur de la SFMPP.

 

Le DPNI se résume à une simple prise de sang, réalisable dès la dixième semaine de grossesse. Dès que la future maman est enceinte, son sang véhicule de l'ADN du fœtus, que les progrès de la technologie, grâce au séquençage, permettent d'analyser pour y détecter les anomalies chromosomiques (13, 18 et 21). Premier établissement à l'avoir expérimenté en France, depuis janvier 2013, l'Hôpital américain de Paris affiche aujourd'hui une solide expérience de 5 400 DPNI. « On le propose en routine aux femmes jugées à risque et ça marche très bien », confie le professeur François Jacquemard. « La majorité des tests génétiques sur le marché ont aujourd'hui une validation médicale robuste, renchérit le professeur Pascal Pujol, oncogénéticien au CHU de Montpellier et président de la SFMPP. « Fiabilité : 99 %, c'est-à-dire parfaite, et largement supérieure à l'arsenal diagnostic de routine en France ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant